DMP Bretagne

Information

This article was written on 31 déc 2012, and is filled under Uncategorized.

3 questions au Dr Sandrine Robineau-Beneux, médecin MPR au pôle Saint-Hélier à Rennes

| Comment le DMP est-il perçu dans votre établissement, un pôle de médecine physique et de réadaptation ?

Mis en place dans notre établissement il y a sept mois, le DMP est très bien perçu à la fois par les professionnels de santé et les patients. Du côté des professionnels, l’adhésion a été acquise d’emblée. Nous avons en effet affaire à une population lourdement handicapée qui, de ce fait, est suivie par de nombreux intervenants. Devant l’importance de la pluridisciplinarité, l’existence du DMP est donc une chance. Il permet d’étayer la relation de confiance et de transparence des patients avec les soignants puisque, depuis mai, nous alimentons automatiquement les DMP avec les comptes-rendus d’hospitalisation et de consultation et, depuis octobre, avec des documents d’examens spécifiques.

| Et les patients, comment réagissent-ils ?

Ils réagissent de manière très positive. A la mi-novembre, nous avions déjà créé 1 044 DMP et en avions alimenté près de 1 000, et n’avions essuyé que 68 refus. Nous avons également constaté que, avant chaque consultation, les patients consultent leur DMP pour s’y référer et l’alimentent. Ils sont également sensibles au fait que, en cas d’urgence, le Samu puisse avoir accès à leur dossier. Enfin, ils aimeraient que le DMP contienne leurs souhaits de prise en charge.

| Que peut-on imaginer dans le futur ?

D’abord, il faudra accroître les types de documents à insérer dans les DMP. C’est pourquoi, en commission médicale d’établissement, nous conduisons une réflexion sur ceux qu’il serait pertinent de prendre en compte. Par ailleurs, il faut absolument que le monde médical se saisisse plus rapidement d’un tel outil. Pour cela, nous avons, avec le soutien de l’URPS, commencé à organiser des réunions d’information à destination des médecins ainsi que des paramédicaux. Le partage d’informations entre différents professionnels de santé nous parait un élément clé pour la coordination des soins.

One Comment

  1. Feng Shui
    9 janvier 2013

    C’est une petite révolution dans le monde médical, et c’est une bonne chose, l’avenir laisse de belles possibilités d’évolution et d’intégration avec d’autres services (modules de formation, etc.)